XVIIIème Siecle
1702
Certificats en français
Bien que les actes soient écrits en français, les curés n'abandonnaient pas le latin et tous les certificats, par eux rédigés, l'étaient en latin d'où l'arrêt du conseil portant que les dispenses et certificats de publication des bans de mariage seront écrits en langue française, et défendant à tous curés, vicaires et autres de le délivrer autrement, Versailles le 31 mai 1702.

(Source: Gallica - BNF - Recueil des anciennes lois françaises Tome XX - )