XVIème Siecle
1563
Fin du concile de Trente
C'est lors du concile de Trente que fût énoncé le principe de la tenue des registres de mariages et de baptêmes.
Les évêques sont autorisés à délivrer les dispenses de publication des bans, cependant cette non publication éventuelle n'apporte pas nullité du mariage.
Ils peuvent également délivrer les dispenses nécessaires pour marier les cousins du 3ème et 4ème degré. Pour les cousins « germains » les dispenses éventuelles sont délivrées par le pape.
Avant le concile de Trente, les mariages célébrés même en l'absence d'un pr être étaient considérés comme valables.

Les protestants sont déçus par les décisions du concile de Trente, c'est la coupure entre les deux religions chrétiennes, ce concile dont l'ouverture avait été demandée par Martin LUTHER, se termine par ces mots du légat Giovanni MORONE, secrétaire du concile :
« anathème à tous les hérétiques ! »
Si l'on retourne de 180° le recto ou le verso de cette médaille qui représente au recto le pape et au verso un cardinal... ... on aperçoit le diable et un fou
Le concile de Trente
Source: Gallica - Bibliothèque Nationale de France - Musée virtuel du protetantisme