XVIème Siecle
1560
Etats Généraux d'Orléans, expulsion des Bohémiens
L'ouverture des Etats Généraux d'Orléans a lieu le 13 décembre 1559 sous le règne de Charles IX et la régence de Catherine de Médicis. Une ordonnance générale fut rendue sur les plaintes, doléances et remontances des états assemblés à Orléans en janvier 1560 enregistrée au Parlement le 13 septembre 1561.
Cette ordonnance comporte 150 articles qui concernaient, le Clergé dans les articles 1 à 29, la justice et la police dans les articles 30 à 104, les Universités et leurs privilèges dans l'article 105 et les seigneurs, aides et tailles, et dispositions diverses dans les articles 106 à 150.
CHARLES, par la grâce de Dieu, roy de France: Savoir faisons à tous présents et avenir; que sur les plaintes, doléances et remontrances des députez des trois estats de notre royaume, rédigées par écrit eu la convocation et l'assemblée d'iceux, faites et continuées en notre ville d'Orléans, après le décès du feu roy nostre très cher sieur et frère, au mois de décembre dernier: icelles au long vues en nostre conseil, ou ont assisté nostre très honorée dame et mère, nostre très cher oncle le roy de Navarre, et les princes de nostre sang, seigneurs et gens de nostre conseil:
Avons par leurs avis, conseil et mûre délibération, fait et autorisé, faisons et autorisons les ordonnances qui s'ensuivent.
...
(104) Enjoignons à nos baillifs et sénéchaux, leurs lieutenants et officiers chacun en son endroit, faire commandement à tous ceux qui s'appelent bohémiens ou égyptiens, leurs femmes, enfants et autres de leur suite, de vuider dedans deux mois, nos royaume et païs de nostre obéïssance, à peine des galères et punition corporelle. Et s'ils sont trouvez, ou retournent après les dits deux mois, nos juges feront sur l'heure sans autre forme de procés, razer aux hommes leurs barbe et cheveux, et aux femmes et enfants leurs cheveux, et après délivreront les hommes à un capitaine de nos galères, pour y servir l'espace de trois ans.
Un campement de bohémiens, estampe par Jacques Callot (1592-1635)
(Sources: Gallica - Bibliothèque Nationale de France - Recueil des Anciennes Lois Françaises Tome III. Image - Wikipédia)