1582
Application du calendrier grégorien
L'année tropique correspond au temps que met le soleil pour revenir au point vernal, point qui correspond à l'équinoxe de printemps. Cette année tropique vaut à peu près 365j 5h 48mn 46s soit 365.24220 jours. L'année julienne moyenne de 365.25 jours est légèrement supérieure à l'année tropique d'environ 3 jours tous les 400 ans. L'année grégorienne, avec ses années centenaires non bissextiles (sauf si divisibles par 400) n'est plus que de 365,24250 soi t 3 jours tous les 10 000 ans..
Si le calendrier julien, avec son année bissextile tous les quatre ans, était fort précis pour son temps (il estimait qu'une année moyenne durait 365,25 jours), il demeurait tout de même inexact et allait finir par poser problème à long terme. En effet, une année julienne dure en moyenne 11 minutes et 12 secondes de plus qu'une année tropique ; or, au cours des siècles l'écart entre le calendrier julien et la réalité devenait de plus en plus significatif.
En 1582, le calendrier julien accusait une erreur de dix jours, un véritable obstacle quand il fallut déterminer la date à laquelle on devait fêter Pâques cette année-là. Au premier concil de Nicée [en 325], il avait, en effet, été décidé de fêter Pâques le premier dimanche après la pleine lune suivant l'équinoxe vernal du 21 mars (Pâques ne peut donc pas être fêté avant le 22 mars ni après le 25 avril). Or, en 1 582, l'équinoxe vernal allait avoir lieu le 11 mars du calendrier julien (alors qu'en réalité, il aurait dû s'agir du 21 mars). C'es t pour corriger cette erreur que le pape Grégoire XIII proposa le calendrier grégorien que nous connaissons. Pour corriger une er reur de 10 jours accumulée, il fut décidé que le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 nous serions le vendredi 15 octobre 1582.
(Source: Gallica - Bibliothèque Nationale de France - Source image:http://page.infinit.net/histoire/cal endrier.html)