XVIIème Siecle
1672
paraphe des registres antérieurs à 1667
Afin de s'assurer que les juges ont bien l'âge requis il leur est imposé par un édit de février 1672 de Saint-Germain-en-Laye, de: «... rapporter deux extraits de leurs baptistaires collationnés sur le registre dont ils seront tirés, par les lieutenants généraux de nos Baillifs et Sénéchaux des lieux, légalisés et certifiés conformes par lesdits juges ... Et pour prévenir les fraudes dans lesdits registres ... , voulons que les curés ou vicaires des paroisses soient tenus de rapporter au greffe du siège principal du ressort dans lequel elles sont situées, les registres des baptêmes et mortuaires tenus par eux ou leurs prédécesseurs depuis quarante années, pour être paraphés par ledit juge ... »
Les certificats sortis de registres non paraphés ne seront pas valables.
1672
Offices héréditaires
Par un édit du 23 mars 1672 à Versailles les Offices des Notaires, procureurs, huissiers, sergents, archers sont rendus ou confirmés héréditaires. L'étude du procureur estampe de Jean Le Blond, peintre ordinaire du roi, marchand d'estampes sur le pont Saint-Michel à Paris.
(Sources: : Recueil Général des anciennes lois françaises - Gallica - Bibliothèque Nationale de France)