XVIème Siecle
1559
Premiers registres protestants
Le 1er synode protestant à Paris du 26 au 28 mai 1559 indique dans son article 35
ant les mariages que les baptêmes seront enregistrés et gardés soigneusement en l'église, avec les noms des père et mère et parrains des enfants baptisés .
L'article 8 des « faits spéciaux » examinés à ce synode indique que

es frères de Saint Jean d'Angély ayant proposé s'il était licite aux fidèles de faire écrire le nom de leurs enfants dans les registres des prêtres papistes, nous leur avons répondu que, puisque c'était une ordonnance faite par le roi concernant la police, les ministres et le cons istoire auront égard à la fin et intention de celui qui fait une telle chose et l'avertiront de prendre bien garde que par ce moyen il ne don ne à entendre qu'il soit encore papiste.
Dans l'article 24 des « faits spéciaux » il est autorisé de :

aire proclamer leurs annonces dans le papisme, d'autant que c'est une chose purement politique .
Ainsi, d'après le premier synode national, le prêtre catholique restait-il le véritable officier de l'état civil.

Cependant les premiers registres paroissiaux protestants datent de 1525 paroisse de Saint Pierre le Vieux à Strasbourg.
(Sources: Les registres de l'état civil protestant en France depuis le XVIe siècle jusqu'à nos jours / par in Faucher,...- Impr. Daupeley-Gouverneur (Nogent-le-Rotrou) - 1923 - Gallica - BNF)